Ecovolontariat au Kenya

Pour mon deuxième voyage en tant qu'écovolontaire je voulais absolument partir au Kenya, mon rêve depuis que j'ai au moins 10 ans et voir des éléphants dans leur milieu naturel. Après plusieurs mois de recherche je suis tombé sur l'association Rombo Wildlife Conservancy, elle recense toute la faune sauvage présente sur leur territoire et essaye de régler les conflits hommes/animaux qui peuvent exister à cause de leur cohabitation sur le même territoire. J'ai donc pris contact avec Émilie, celle qui gère les volontaires pour l'association, elle est française ce qui m'a bien aidé pour toute l'organisation.  Elle a vraiment été géniale, elle a toujours répondu à toutes mes questions et à tout fait pour que mon voyage se passe au mieux, car partir seule n'est pas toujours facile. 

Après plusieurs mois d'attente, l'heure du voyage arrive, je décolle direction Nairobi.

 

 

1er Jour :

 

Arrivée à Nairobi je suis accueilli avec un grand sourire par Deedan le chauffeur qui travaille souvent avec l'association. Je me sens tout de suite à l'aise et en confiance. Après a peine 5 min de route, nous croisons des zèbres sur le bord de la route, ça y est je suis bien au Kenya. Nous partons rejoindre 2 autres volontaires qui sont déjà sur place depuis hier et qui ont l'intention de visiter le parc national de Nairobi, ne partant pour l'association que le lendemain je décide donc de les accompagner. Ce voyage commence très bien.

Nous passons donc 4h dans ce parc ou nous pouvons approcher vraiment de très près tout les animaux, c'est vraiment incroyable...

En fin de journée grâce à Micka un des volontaire, j'ai la chance de pouvoir visiter l'orphelinat pour éléphants de Daphne Sheldrick, je ne pouvais rêver mieux pour cette première journée. 

 

2 ème jour : 

 

Nous partons tôt le matin car l'association est à plusieurs heures de route. On m'avait dit que c'était à 4h de route mais finalement nous avons mis quasiment 7h..... Oui les kenyan n'ont pas la même notion  du temps que nous...😊 la conduite des kenyan est par contre très impressionnante si d'ailleurs on peut appeler ça conduire... Mais passé la frayeur de leur conduite nous avons bien apprécié ce voyage. Cela permet de voir le Kenya sous toutes ces facettes, les paysages sont magnifiques et la vie la bas est toujours étonnante. Nous avons enfin vu le Kilimandjaro au bout de quelques heures de route, nous avons eu beaucoup de chance car il était bien enneigé, c'était vraiment magnifique.

La dernière heure de route était un peu plus chaotique car il n'y a pas de route ce n'est qu'un chemin de terre et la voiture n'a plus vraiment d'amortisseur mais cela nous mets tout de suite dans l'ambiance.. Et enfin nous arrivons au camp...

Nous rencontrons enfin toute l'équipe au complet, Steve le manager du camp, Munju le guide Masai, Peter le cuisinier, et John notre chauffeur. Nous rencontrons aussi Isa qui est déjà sur place depuis 15 jours et qui reste encore 15 jours comme moi, Micka et Gwen. Nous visitons ensuite le camp qui est très simple mais avec tout le confort, des tentes avec de vrais lits, des toilettes sèches, et une douche incroyable avec de l'eau chaude chauffée au feu de bois par Munju et avec vu sur les étoiles........ magiques....

Les 1ere girafes que nous apercevont, et elles se trouvaient juste à 10 mètres de notre tente
Les 1ere girafes que nous apercevont, et elles se trouvaient juste à 10 mètres de notre tente

 

Du 3 ème au 6 ème jour :

 

Je me levais toujours en avance par rapport à tout le monde pour profiter tranquillement du réveil du bush et du magnifique soleil levant, parfois Gwen me rejoignait pour profiter également de ces magnifiques paysages... Le petit déjeuner était prévu aux environs de 7h30 et ensuite nous partions pour toute la matinée, parfois à pied ou en 4×4. Les ballades à pied étaient vraiment incroyable, on se sent tout petit et vraiment les intrus dans cette végétation. Les paysages sont changeant et à couper le souffle. Nous avons pu croiser une multitude d'animaux durant ces 4jours.

Des girafes très curieuses, nous en avons vues chaque jours mais cela était différent à chaque fois et toujours aussi impressionnant.

Nous avons aussi eu la chance de croiser des éléphants. Cela n'était pas du tout prévu, nous avons eu un problème de voiture et grâce à cela nous avons marcher dans la brousse et sommes tombés nez à nez avec un petit groupe composé de 2 femelle, un adolescent et un bébé. Ils étaient un peu agressifs car ils protégeaient leur petit et à plusieurs reprises, ils nous ont bien fait comprendre que nous n'étions pas les bienvenus, nous avons du prendre nos jambes à nos cous. Un moment rempli d'adrénaline mais vraiment inoubliable.

Nous avons bien sur rencontré plein d'autres animaux, tel que des impalas, beaucoup d'oiseaux, etc... Durant toutes ces ballades, nos deux guides nous ont appris beaucoup de choses sur le comportement des tous ces animaux, nous avons même appris à reconnaître de nombreuses empreintes d'animaux et ce n'est pas toujours facile... Nous avons suivi plusieurs fois des traces de hyènes mais à notre grand regret nous n'avons pas eu la chance d'en apercevoir. Nous avons également aperçu des empreintes de léopard et de guépard mais nous ne les avons pas vues non plus. C'est la loi de la jungle, ce sont les animaux qui décident d'être vus ou non, et c'est cela qui fait le charme de ces vacances, où nous sentons réellement que nous sommes seulement en invités sur ces terres, et pas toujours les bienvenus... 😀

 Nous rentrions au camp, vers 12h30 environ et le déjeuner était prêt, Peter nous a régalés pendant ces 15 jours, nous avons mangés seulement 2 fois de la viande durant ces 15 jours et c'était vraiment très bien. Les plats étaient très variés et vraiment très bons. Nous avions tout les jours des fruits, bananes, fruits de la passion, mangues, un vrai délices... Et rien n'était gâché car tout les restes allaient à Koudou, mais qui est Koudou???

Voilà Koudou, c'est un Koudou ( une espèce de gazelle pour faire simple), il est apprivoisé et ce balade librement dans le camp. Il n'est pas du tout agressif mais il faut parfois faire attention car quand il veut jouer, il veut donner des coups de cornes, et elles sont bien pointus. mais en faisant bien attention on peut le caresser. Il est vraiment magnifique, il a la possibilité de pouvoir partir à sa guise dans le bush mais je crois malheureusement qu'il ne repartira jamais dans la vie sauvage car il est trop habitué à l'homme et ne serait se débrouiller seul, mais ne vous inquiétez pas il est loin d'être malheureux.. 😁

Il y a également des singes vervets qui s'invitent dans le camps pour finir les poubelles, la vie sauvage est vraiment au pied du camp...

7 ème jour:

 

Nous sommes partis pour toute la journée à Loitokitok, nous avons pu acheter des cahiers d’exercices pour l'école que nous allions visiter la semaine d'après. Nous avons également pu recharger les batteries de nos appareils photos et téléphones portables dans le restaurant où nous avons mangé le midi. L'après midi nous avons fait un petit tour dans la marché de Loitokitok, où l'on peut trouver de tout.

8 ème jour:

 

Nous sommes partis à Voyager, un Lodge qui se situe à la frontière du Tsavo à environ 1h30 du camp. C'est un lodge de luxe au bord d'une rivière où nous avons pu observer des crocodiles, beaucoup d'oiseaux, et des hippopotames, c'était vraiment une journée encore rempli d'émotion et de découverte. Le guide du lodge était vraiment très bien, c'était un peu le maître Jedi de notre petit guide padawan Munju... 🐾😀

9 ème jour:

 

C'était notre jour de repos, nous avons donc décider avec Micka de partir à Voi à l'association de David Sheldrick qui s'occupe de réintroduire les éléphants orphelins à la vie sauvage dans le Tsavo. ils les gardent jusqu'à l'age de 10 ans car ils ont besoin de lait et d'attention pendant tout ce temps, il les relâches au fur et à mesure dans le temps. Nous avons donc pu approcher les éléphants, les caresser, nous étions que tout les deux, nous avions vraiment cet impression d'être privilégiés. Pour moi qui suis complètement fan des éléphants je ne pouvais rêver mieux, cela m'a rappelé mon voyage en Thaïlande. Nous avons aussi pu approcher un bébé buffle et des bébés élands qui sont d'une douceur incroyable, je n'ai jamais caressé quelque chose d'aussi doux de toute ma vie. Cette visite est réservés uniquement aux personnes qui adoptent un des éléphants par le biais de l'association ( cela coûte 50 euros par an mais ça vaut le coup, on sent bien qu'ils ont besoin d'aide et que tout est fait pour le bien être des animaux, depuis que je fais ce don donc quelques mois j'ai déjà reçu plusieurs mails qui m'informe de toutes les nouvelles informations et nouveaux orphelins accueillis par l'association).

Quand nous sommes rentrés le soir, nous avons eu un problème de voiture ( ce qui est assez régulier par là bas) , et nous avons donc du marcher 20 min en pleine nuit pour rentrer au camp, heureusement il y avait la pleine lune, car nous n'étions pas complètement rassurés. Encore une fois une journée rempli de moments inoubliables.

Du 10 ème au 13ème jour:

 

Pour cette 2ème semaine nous avons accueillis de nouveaux volontaires, un couple avec leur fille, encore une fois des personnes vraiment sympas.

Durant ces 4 jours nous avons éfféctués de nouvelles balades toujours à la recherche de hyènes et d'éléphants mais malheureusement cette semaine n'a pas été fructueuses, néanmoins nous avons de nouveaux pu observer des girafes avec leur petits, de nombreux singes vervets, des babouins, des mangoustes, des élands et encore plein d'autres animaux. Durant ces 4 jours nous avons passés une après midi dans une école, où nous avons été accueilli comme des rois. J'avais ramené de France des cahiers crayons et autres choses utiles, un de mes amis m'en avait donné plein ( merci encore Vincent!! ). Nous avons eu le droit à toute une cérémonie pour nous remercier, des chansons vraiment incroyable qui nous ont à tous donné des frissons. On sent vraiment l'écart entre nos deux pays, cela est parfois dur psychologiquement. Mais c'était une journée incroyable.

Nous avons aussi passé une après midi auprès du groupe de femmes qui créent des bijoux, nous avons pu en acheter, ils sont vraiment très beau et très typique. Une semaine vraiment incroyable mais qui malheureusement touche à sa fin.. le lendemain nous partirons, avec Micka et Gwen et nous irons passer 2 jours au parc national d'Amboseli, pour finir en beauté ce voyage.

14 et 15 ème jour:

 

Grâce à l'association qui nous a tout organisé, nous avons pu passer nos deux derniers jours au sein du parc National d'Amboseli. Nous avons dormis dans un lodge basique mais très bien à l'entrée du parc. Nous avons malheureusement eu beaucoup de problème avec la voiture durant ces 2 jours et nous n'avons donc pas pu profiter pleinement de cette visite. Néanmoins nous avons pu observer encore une fois beaucoup d'éléphants qui se prélassent dans les marais du parc ainsi que beaucoup de buffle. Nous avons quand même eu la chance d'apercevoir une hyène juste avant que nous quittions le parc. Je vous conseille vivement de faire cette excursion si vous partez faire cette mission d'écovolontariat. Je pense que sans problème de voiture, le parc vaut sa notoriété. 

Malheureusement les soucis n'étaient pas fini, nous sommes partis vers midi du parc pour rejoindre Nairobi afin que je puisse prendre mon avion, malheureusement notre chauffeur était en retard et il y avait beaucoup de monde sur la route, j'ai donc raté mon avion. J'ai du reprendre un billet pour le lendemain, heureusement j'ai pu contacter Emilie dès mon retour en France et elle a géré le problème au mieux et très rapidement. Alors un conseil si vous partez là bas, prenez votre billet d'avion pour le dimanche. Mais je trouve toujours un coté positif dans chaque petit souci, donc j'ai mis ce temps supplémentaire à profit afin de retourner à l'orphelinat de Daphné Sheldrick afin de retourner voir mon bébé éléphant que j'avais adopté 2 semaines auparavant, Galla. 

Malheureusement le jour du départ est bien arrivé, et le retour dans l'avion était bien difficile. J'ai fait des rencontres extraordinaires durant ces 15 jours, des personnes comme Gwen et Micka qui sont devenus des amis que j'espère revoir, et des personnes que je ne reverrais peut être jamais comme l'équipe du camp mais qui resteront à jamais gravé dans ma mémoire. Je vous conseil à tous ce voyage, qui nous permet de nous remettre en question et qui permet de rencontrer des personnes incroyables et des paysages à couper le souffle. 

 

Le seul point négatif de ce voyage c'est que j’appellerais cela plus de l'éco-tourisme que de l'écovolontariat, toute l'équipe est vraiment au petit soin pour nous mais du coup il n'ose pas nous demander de faire quoi que ce soit, alors que nous sommes là pour ça. L'association est assez récente et je pense qu'il leur faut du temps pour comprendre ce qu'est réellement l'écovolontariat, j'en ai parlé à l'équipe sur place et à Emilie, et je pense que cela changera dans l'avenir. Le données GPS et autres informations sur les animaux sont seulement prisent par le gérant du camp et il les répertories seul à la fin de la journée donc nous ne savons pas exactement ce qu'ils en font par la suite. Pour cela aussi j'aurais aimé être plus investi. Mais tout ceci à été discuté avec Emilie en espérant que cela change pour les prochains volontaires. Mais cela n'empêche pas que ce fut un voyage fabuleux.

Si vous avez des questions hésitez pas à les mettre en commentaires j'essaierais d'y répondre au plus vite.

A bientôt pour de nouvelles aventures d'écovolontariat...

 

Vous pouvez trouver toutes les informations nécessaires pour cette mission sur le site écovoyageur, ou allant directement sur le site de l'association Rombo Group Ranch.  Je suis aussi présente pour répondre à toutes vos questions.

Voici une petite vidéo de toutes mes vidéos prisent durant ce voyage, encore des moments rempli d'émotions et de magnifiques souvenirs.

 

 

 

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager ! !